teleMes fidèles lecteurs auront remarqué une longue pause dans l'envoi de mes messages. La raison en est une rencontre fortuite entre une voiture et ma personne sur un passage clouté. J'ai bien essayé de lui expliquer les règles élémentaires de la priorité en ville, mais rien n'y a fait. Comme elle était beaucoup plus forte et plus rapide que moi, il a bien fallu aller aux urgences....

urgences

Nous vivons des temps étranges. Heureusement que je pouvais encore me relever tout seul, car les occupants du véhicule étaient déjà suffisamment occupés à vérifier l'état de leurs chromes et n'avaient pas trop de temps à me consacrer. Leur agressivité à mon égard était aussi en contradiction avec mon bon droit et dénotait le mépris de l'automobiliste (le pot de fer) pour le piéton (le pot de terre). Aujourd'hui les gens réagissent émotivement au lieu de penser. Je constate avec tristesse que nos sociétés modernes, dites civilisées, reviennent à un état sauvage plus proche de l'Animal (que je respecte, lui) que de l'Honnête Homme. C'est tout aussi vrai dans la réalité que dans le cybermonde.

Je suis donc plus occupé pour le moment à soigner mes plaies et mes bosses, physiques et morales, qu'à rédiger des articles sur le dulcimer, fût-il des Appalaches. D'autant que la partie la plus charnue de mon individu fait partie des victimes et m'interdit de rester longtemps assis devant mon ordi ou un dulcimer sur les genoux...

J'ai bon espoir que les choses s'arrangent sous une semaine, alors "haut les cœurs" et en avant la musique!

A+